vendredi 2 novembre 2007

Mon point de vue sur Paris

C'est beau Paris la nuit. Juste ce premier petit essai pour tester ici l'insertion de vidéos. En plus cela vous permet de voir dans quel environnement je m'amuse.

Bon alors là, les décors sont de Bertrand Delanoë, la musique de John Mayall, l'éclairage de la Tour Eiffel (jusqu'ici tout va bien) et la réalisation de The Biman (là ça se gâte !!).

D'autres vidéos suivront bientôt, mais avec des sujets moins conventionnels je pense ;-))

The Binman

Vingt fois sur le métier, remettez votre ouvrage ...

Garbage+art+travail+en+cours+1

Garbage+art+travail+en+cours+2.jpg
Voilà sur quoi je travaille actuellement. Bientôt dans les bacs, comme on dit dans l'industrie discographique.
Encore une affiche, mais là le cheminement est différent. Plutôt que d'aller vers l'intérieur de l'affiche, je vais vers l'extérieur, en lui rajoutant des lambeaux des autres affiches précédentes. Les panneaux de bois en cours de découpe sont des fonds d'armoire, récupérés à la poubelle.
Encore un peu de patience et je vous la présenterai finie.
The Binman

Tartuffe(s) !

Garbage+art+TinTin+Barbies

Tartuffe(s) !

Voici une photo prise en France, Dimanche, lors d'un Gala Public, de mon Point de vue près d'ici, Paris sans doute.
En France, chaque semaine, se vendent environ 3 millions de journaux de la presse people. Mais combien de français avouent lire cette presse ?
Entre Tintin et le français moyen, quel est le plus Tartuffe des 2 ? ;-))
The Binman
à suivre ...

mercredi 31 octobre 2007

La madeleine inversée

Garbage art Duluth Minnesota La madeleine inversée


Duluth Minnesota USA 30/07/2007 17h50 heure locale
Vous connaissez sans doute le coup de la madeleine de Proust, je ne vais donc pas vous le rappeler.
Non là justement je voudrais vous causer de l'effet inverse.
Imaginez un charmant petit coin perdu, à la frontière du New Brunswick et de la Nova Scotia au Canada, à Saint Alexis de Matapédia pour être plus précis.
Village de 666 âmes, situé entre les rivières Matapédia et Ristigouche, posé à une altitude de 273 mètres.
La structure de ce village est simple, tout s'articule autour de 2 axes routiers qui se croisent à un carrefour, où clignote, jour et nuit, un feu orange suspendu en son milieu.
Il y a un petit magasin où on trouve presque tout et qui en plus fait "gas station".
Vous êtes là par une belle matinée d'août ensoleillée, pour faire le plein de votre voiture de location, avant de repartir plus au sud. Tout est calme et vide.
Et pour payer vous entrez dans ce petit magasin, une employée encaisse le prix de quelques sucettes qu'un gamin a achetées, le patron est en train de ranger quelques bouteilles de gaz dans un rayon. C'est tout, rien d'autre ne se passe. Cette situation vous ne l'avez jamais vécue, vous assistez là à une scène d'une banalité écrasante, tout se passe au ralenti, les gens ici ont le temps.Alors d'un coup vous avez envie d'emmener ce gosse et ses sucettes, avec la caissière et le patron et toute la boutique et ces pompes à essence dehors et ce carrefour ... Pour les garder avec vous, les mettre dans une petite boîte où vous pourrez les regarder tous les jours. Mais vous ne pouvez pas, car il vous faut repartir, alors vous vous attardez un instant, vous jeter un coup d'oeil circulaire pour ne rien oublier, et puis remontent des images, un tableau d'Edward Hopper (Gas-1940- voir dans la liste de mes liens à droite) ou un roman de Carson McCullers (je pense tout particulièrement à Frankie Addams-1946). Alors ça y est la madeleine est inversée. Ce ne sont pas des souvenirs d'enfance qui vous reviennent en dégustant une madeleine, mais c'est une situation, jamais vécue auparavant, qui vous renvoie vers des oeuvres de "fiction". Fictions qui deviennent tangibles et se déroulent sous vos yeux. Finalement vous démarrez, un jetant un dernier regard dans le rétroviseur...
Ce petit point du globe, où il ne passe pas grand chose, s'installe dans votre esprit et n'en sortira plus. Cette situation je l'ai vécue cet été, mais je l'ai déjà vécue avant d'autres fois. A chaque fois cela me rappelle une ambiance de roman ou de tableau.
Ça fait plein de petites boîtes dans ma tête. Des boîtes anglaises ou américaines, canadiennes, crêtoises, belges, hollandaises, italiennes, allemandes ou encore maltaises où des gens inconnus revivent toujours les mêmes choses, dans des scènes banales. Je pense à eux souvent.
The Binman

mardi 30 octobre 2007

Plugman

Garbage art Plugman

Voici l'oeuvre que j'ai le plus rapidement créée, moins de 3 minutes !
Elle est composée de divers vieilles prises et fournitures électriques trouvées dans une poubelle, bien sûr !!
C'est aussi mon message le plus court.

This is the piece that was the quickest to create, less than 3 minutes !
It is made of various old electrical stuff (plugs and so on), found in the bin, of course !!
This is also my shortest message.
The Binman

To my international visitors

Garbage art The+Binman3
The Binman on the wall (photo with photoshop effects)
Despite being in French this blog hosts visitors from all around the world. Some come from Malaysia, others from The States, Britain, Germany, Sweden, Qatar, Russia, Chile, Indonesia or Singapore.
I would like to thank them for their visit. In the future, I shall try to write in English more often to include texts describing my artwork. For the time being I might just tell you that I am not a professional artist. I create for pleasure and with the help of my darling wife who helped me translate this message.

Kind Regards,
The Binman

dimanche 28 octobre 2007

Pan de mur quantique n°2 (Quantic plain of a wall 2)

Garbage art-pan de mur quantique n2"Pan de mur quantique n°2" vient du même mur hollandais que le n°1 (pour celui là j'ai changé la photo dans l'article précédent, j'ai abandonné le fish eye, cela rend mieux).
Au départ, c'était exactement la même affiche, car sur les murs les colleurs apposent souvent les mêmes affiches, les unes à côté des autres.
Mais là, j'ai voulu faire ressortir seulement des couleurs sans chercher à révéler quelque chose de lisible ou une image précise.
Du "figuratif" je suis passé à "l'abstrait". Avec ce n°2 la preuve est faite, comme je l'expliquais précédemment, que l'on peut obtenir quelque chose de totalement différent, à partir de la même base.

Elle n'est pas encadrée, mais seulement fixée sur un châssis en bois (chutes de bois bien entendu ...). Elle n'est pas non plus très régulière dans sa forme, ce n'est pas un rectangle parfait, mais cela ajoute à son côté "brut de rue".
The Binman
Dimensions : 66 cm par 69 cm