samedi 13 octobre 2007

Dans l'assiette des bêtes

Garbage art - -Dans l'assiette des bêtesHier soir nous sommes allés dîner dans un petit resto sympa au 145 rue du Château dans le 14 ème, "Le Château Poivre". C'était succulent avec une cuisine inventive, merci !
Mais, en dehors du fait que je vous le conseille fortement, mon propos n'est pas ici de faire une rubrique gastronomique.
Non, durant le repas je me suis fait la réflexion que seuls les humains cuisinent pour varier à l'infini les goûts de leur nourriture.
Les animaux sauvages, eux, mangent ce qu'ils aiment, quand ils le trouvent, mais le mangent toujours à la même sauce, si je puis dire.
Pour le lion, l'antilope ou le zèbre ont toujours le goût de l'antilope ou du zèbre : "crus à la poussière".
Pareil pour la vache (celle élevée à l'ancienne), son herbe peut certes être fraîche ou séchée façon foin, mais point d'accommodement ou de sauce.
Et si je voulais être un brin plus exotique je pourrais citer, la baleine et son krill, le fourmiller et ses fourmis, le koala et ses feuilles d'eucalyptus, la coccinelle et ses pucerons, le panda et ses bambous ...
Et les omnivores me direz-vous ? Ceux qui mangent un peu de tout comme nous. Et bien oui ils mangent un peu de tout, mais toujours cru et sans assaisonnement. Donc cela a toujours le même goût, c'est triste. Chez les humains, même les végétariens et les végétaliens cuisinent leurs aliments.
On disait que le rire était le propre de l'homme, hors depuis on s'est aperçu que certains animaux riaient (singes, zèbres, chevaux ...), moi je dirais que l'art d'accommoder ses aliments est le propre de l'homme ! D'ailleurs c'est tellement vrai que nous avons projeté ce principe sur nos animaux de compagnie, surtout les chats et chiens, avec des boîtes "cuisinées" avec des petits légumes et des aromes divers, alors qu'eux préféreraient sans doute une bonne souris ou un bon os à moelle.
Bon appétit à toutes et tous !!
The Binman.

nota bene : la photo n'a pas été prise dans le restaurant hier soir ...mais cet été aux Etats Unis ;-))


Chapeau bas !


ONE MAN'S TRASH...
Tim Nobel and Sue Webster, deux anglais, empilent des ordures et font de l'art avec ... mais parfois l'art n'est pas évident, sauf si vous l'éclairez avec un angle précis.
Alors là chapeau bas !!! Je m'incline.
The Binman
nota bene : là les photos ne sont pas de moi, trouvées sur le net.

vendredi 12 octobre 2007

Poubelle de stars

Garbage art - Poubelle de stars

Rappelez-vous l’exposition « Trash » qui s'est déroulée du 14 mars au 3 juin derniers à la Maison européenne de la photographie à Paris. Elle dévoilait de surprenants clichés sur le contenu des poubelles des stars...Deux anciens photographes du magazine Paris Match, Bruno Mouron et Pascal Rostain, ont réalisé, pendant 20 ans, une vingtaine de photos représentant de manière artistique, les déchets des grands d'Hollywood.
Et bien comme je ne m'appelle pas The Binman pour rien, j'y suis allé aussi de ma petite photo d'une poubelle de star !!
Voici donc la photo, mais pas de disposition artistique ici car je j'ai du faire vite, les stars ça rigole pas avec leurs poubelles.
Et que peut-on en déduire sur cette (ces?) star(s) ? Je mets un s car peut être sont-ils plusieurs dans la même poubelle, je veux dire plusieurs à la remplir ;-))
Déjà ils mangent beaucoup de yaourts à 0% ou des Activia. Merzer à 20%, muesli light, boisson V8, petits légumes natures, crème Nivéa Q10, pas de doute ils font attention à leur ligne, à moins qu'ils n'aient des problèmes de poids ?! Du jus d'orange, bon rien à conclure là dessus. Du dentifrice, ils se lavent les dents, c'est déjà un bon point Tiens il y en a un qui fume ... la pipe on dirait, à priori il s'agit d'un homme, à cheveux longs car une mèche traîne au milieu. A moins qu'une jeune femme, avec des cheveux longs et bruns, ne soit aussi présente. Je dis jeune car généralement ce sont les femmes jeunes qui portent encore les cheveux longs, on progresse ... France Télécom et SFR se côtoient dans ce foyer dirait-on, ils ne sont pas sectaires ... Une lettre postée par par un Hôpital parisien, tiens tiens ... de quel mal souffrent-ils ... Ha, vous avez remarqué, ils ne sont pas végétariens (Charal et Fleury Michon !) et puis on boit du thé aussi, de régime dirait-on ... Des cotons à démaquillage : le doute n'est plus permis, une femme vit ici !!
C'est exaltant non ? On sait tout, ou presque de nos stars !
Bon je vais pas vous faire languir plus longtemps ... elle est pas belle notre poubelle perso ???? ;-))
The Binman
nota bene : "durant cette prise de vue aucun déchet n'a été blessé" et ils ont tous ensuite réintégré leurs habitats respectifs, comme le dicte la convention du tri sélectif.

Backstage

Garbage art - BackstageCeci est le lieu principal où "rien ne se perd et tout se transforme" pour presque plagier Antoine Laurent Lavoisier. Je dis presque car j'ai écarté bien sûr le "rien ne se crée", faut pas charrier !!
Quand je dis principal, c'est que d'autres de mes "méfaits" se déroulent au ras du sol, plus explicitement par terre. Un appartement parisien est rarement doté d'un atelier avec un établi et certaines de mes créations demandent beaucoup de place pour les manipuler, ou nécessitent quelques outils (marteau-piqueur, pelle et pioche, faux, tronçonneuse, toupie à béton et j'en passe). Patience je les "exposerai" bientôt ici.
Sinon sur cette photo, qui date de mai 2007, vous avez quelques éléments séparés et disparates qui sont depuis rentrés dans mes compositions, et d'autres qui n'ont pas encore trouvé leur place, mais j'ai quelques petites idées pour eux. Le jeu consistera à les retrouver après ...

Déjà là il y en a un, sur la table, que vous avez aperçu sur la première photo exposée dans l'article intitulé "à première vue". vous savez le "poussin malsain". Ça y est je viens de trouver son nom !!!!
Comme quoi écrire fait réfléchir et inversement d'ailleurs.

The Binman

jeudi 11 octobre 2007

Couleurs en crayons

Garbage art - -Couleurs en crayons Voilà donc l'oeuvre n°2 "Couleurs en crayons". Bon la photo n'est pas top, j'essaierai de la prendre en lumière du jour ce we. Sinon l'idée était d'utiliser un vecteur des couleurs dans leur intégralité, pour justement faire la couleur du tableau. Une sorte d'inversion des rôles du genre le parapluie qui pleut ou le pistolet qui se tire une balle dans le pied ... si tant est qu'un pistolet ait un pied ;-))
Bon je suis d'accord cette composition est un peu "fade", mais ce que j'avais dans la tête était tout différent. Ne pas oublier que je débutais et comme on dit, je me cherchais, sans vraiment encore maîtriser la technique. Mais il ne faut pas renier ses oeuvres de jeunesse, lol.


Je joins une autre photo de "zérorigine" car on m'a dit que celle déjà parue prise avec le fish eye était trop déformée. Et comme le lecteur est roi ... voilà !
Quoi cela ne l'améliore pas ? Vous préfériez l'autre photo, ça cachait un peu la misère et l'indigence du propos artistique ? Vous êtes durs avec l'artiste, quoique ... ;-))





Petite précision pour terminer : toutes les photos sont prises par moi et sur ce point je n'admettrai aucun commentaire ;-))
The Binman

mardi 9 octobre 2007

Faut-il jeter son oeil dans une poubelle ?


Voilà deux photos que tout oppose ou presque. Elles ont été néanmoins prises toutes les deux à Amsterdam. L'une au Rijksmuseum, l'autre dans un des canaux de la ville.

Par un petit traitement identique approprié (merci Photoshop) voici ce que l'on peut obtenir. Intéressant non ?

Vous regarderez maintenant le contenu de vos poubelles, ou de celles de vos voisins, d'un autre oeil ;-))

The Binman

Ton horloge retarde de 4 minutes on dirait ...

Petite question qui trotte dans ma tête.
A votre avis quand les explorateurs et autres navigateurs européens du 16 ème siècle traversaient l'Atlantique en 3 mois, avaient-ils une idée de ce qu'était le décalage horaire ?
Car enfin à ce rythme de croisière (si j'ose dire), le décalage horaire par jour de navigation devait être infime, non ?
Et puis arrivés de l'autre côté, pas de téléphone ou de fax ou de mobile, donc rien qui puisse donner une indication sur l'heure d'en face.
Vous me direz qu'ils avaient bien des montres sur les bateaux.
Des montres pas vraiment, car les premiers exemplaires datant du 15 ème siècle étaient réservés aux rois.
Mais des horloges sans doute, oui, disons pourquoi pas.
Mais livrons-nous à un petit exercice de calcul :
> entre Paris (ou Dunkerque c'est pareil) et New York il y a 6 heures de décalage horaire
> la traversée durait 3 mois
> ce qui fait 2 heures par mois
> c'est à dire 4 minutes par jour
Au vu de la précision des horloges de l'époque et du peu de décalage journalier, il y a de grandes chances qu'ils aient mis sur le compte d'un mauvais réglage ce décalage chronique et mineur de leur horloge, non ? Décalage inverse au retour d'ailleurs, si l'horloge faisait la traversée dans l'autre sens. Si elle restait aux Amériques, alors elle continuait sa bonne vie d'horloge sans se douter bien sûr de l'heure de l'Europe. Une horloge ça n'a sans aucun doute pas de mémoire !!
Mais peut être me trompè-je, et ces hardis capitaines savaient tous de quoi il retournait, dans ce cas là mes suppositions seraient toutes à mettre à la poubelle, ce qui n'est pas non plus pour me déplaire ... ;-)).
Si vous avez des infos là dessus ça m'intéresse, envoyez moi un mail !!
The Binman

ps : et cette photo illustrant l'article, quel rapport ? Distortion du temps dans un lieu de repos éternel ... sympa non ?

zérorigine


J'avais commencé par la fin ... de mes réalisations, tenant à redresser la chronologie c'est chose faite avec l'oeuvre n°0 (évolution 0+), ce qui veut dire qu'elle a évolué dans sa forme, même si celle ci vous paraît simpliste. Evolution influencée par mon entourage très proche ... ;-)).
L'avantage ou le défaut (c'est selon) de la forme originelle c'est qu'elle provoquait souvent un fou rire nerveux ... mais je n'en ai gardé aucune photo ... tant pis pour vous !!
La photo est prise au fish eye ce qui donne cet aspect "bombé" mais la toile (petite) est bien plane et rectangulaire en vrai ... ;-))
Son nom : "zérorigine" c'est tout dire ! Tout ou presque est parti de là.
En fait le fait générateur, comme on dit en compta (vous ne voyez pas le rapport, moi non plus!), c'est un petit séjour outre manche ... mais je vous en parlerai plus tard.
Au fait là aussi il y a du déchet ... je veux dire qu'une partie vient de la récup d'un fond de tiroir.
Et puis aujourd'hui il fait soleil sur Paris et c'est bien !!
The Binman


De l'utilité d'un blog.

A quoi sert un blog ?
Qui va lire mes élucubrations en dehors de quelques amis à qui j'aurais "forcé" la main en leur envoyant le lien ?
Là est la question, ce n'est pas que j'ai envie d'une reconnaissance planétaire mais j'ai tellement de choses qui me trottent dans la tête que j'ai trouvé cet outil pour les mettre quelque part (en dehors de ma tête).
Une sorte de sauvegarde en somme.
Et puis j'ai envie de partager ce que j'aime réaliser, des "oeuvres" issues de mon imagination et des poubelles. C'est à dire que je "recycle" des objets divers trouvés ça et là, principalement dans les poubelles mais aussi parmi mes objets obsolètes, en leur offrant une seconde vie dans une composition de mon cru. Cela va souvent par leur déstructuration et leur association avec d'autres choses incongrues.
La photo ci dessous en est un premier exemple, d'autres suivront.
A vous de juger, tous vos commentaires, critiques ou encouragements sont les bienvenus.
The Binman

lundi 8 octobre 2007

à première vue !


A première vue c'est vite dit puisqu'il s'agit de ma dernière réalisation.
Mais c'est celle-ci que je voulais afficher en premier.
Merci à PP pour l'apport d'une partie majeure de la matière première, il se reconnaîtra.
Le titre de cette "oeuvre" ? Est-ce important ?
A vous d'y voir ce que vous voulez, ce que vous imaginez ...
Un poussin mécanique, une larve d'arthropode mutant, une créature abyssale ou ...

Faut-il forcément un début à tout ?

Qui a dit que tout devait obligatoirement avoir un début ?
Est-ce que le début à tout est au tout début ?
Mais n'existe-t-il pas la fin de tout ?
Je précise cela à toutes fins utiles, bien sûr.
Donc tout a un début et une fin, mais a-t-il un milieu ?
Être au milieu de tout ça se dit ça ?
Par contre je suis sûr des : être en dessous de tout et être au dessus de tout.
A droite de tout, ou à gauche d'ailleurs, de tout c'est recevable ça ?
Non là je ne vois pas, mais ne dit-on pas "à droite ou à gauche de dieu" et dieu n'est-il pas tout ? Je vous ai collés là non ? ;-))
Nous en concluerons que tout est partout, même s'il a un début et une fin.
Voilà ça c'est dit !
A bientôt on verra bien ce que j'ai trouvé dans ma poubelle !!

The Binman