mardi 9 octobre 2007

Ton horloge retarde de 4 minutes on dirait ...

Petite question qui trotte dans ma tête.
A votre avis quand les explorateurs et autres navigateurs européens du 16 ème siècle traversaient l'Atlantique en 3 mois, avaient-ils une idée de ce qu'était le décalage horaire ?
Car enfin à ce rythme de croisière (si j'ose dire), le décalage horaire par jour de navigation devait être infime, non ?
Et puis arrivés de l'autre côté, pas de téléphone ou de fax ou de mobile, donc rien qui puisse donner une indication sur l'heure d'en face.
Vous me direz qu'ils avaient bien des montres sur les bateaux.
Des montres pas vraiment, car les premiers exemplaires datant du 15 ème siècle étaient réservés aux rois.
Mais des horloges sans doute, oui, disons pourquoi pas.
Mais livrons-nous à un petit exercice de calcul :
> entre Paris (ou Dunkerque c'est pareil) et New York il y a 6 heures de décalage horaire
> la traversée durait 3 mois
> ce qui fait 2 heures par mois
> c'est à dire 4 minutes par jour
Au vu de la précision des horloges de l'époque et du peu de décalage journalier, il y a de grandes chances qu'ils aient mis sur le compte d'un mauvais réglage ce décalage chronique et mineur de leur horloge, non ? Décalage inverse au retour d'ailleurs, si l'horloge faisait la traversée dans l'autre sens. Si elle restait aux Amériques, alors elle continuait sa bonne vie d'horloge sans se douter bien sûr de l'heure de l'Europe. Une horloge ça n'a sans aucun doute pas de mémoire !!
Mais peut être me trompè-je, et ces hardis capitaines savaient tous de quoi il retournait, dans ce cas là mes suppositions seraient toutes à mettre à la poubelle, ce qui n'est pas non plus pour me déplaire ... ;-)).
Si vous avez des infos là dessus ça m'intéresse, envoyez moi un mail !!
The Binman

ps : et cette photo illustrant l'article, quel rapport ? Distortion du temps dans un lieu de repos éternel ... sympa non ?

Aucun commentaire: